Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Oracle France annonce 250 licenciements
Pour sauvegarder sa marge opérationnelle, mais la CFDT proteste

Le , par Annaelle32, Correspondant Actualités
Oracle France : 250 salariés seront licenciés !
Oracle vient d’annoncer à son comité d’entreprise une suppression de 250 salariés en France ! Une décision surprise qui a provoqué colère et indignation de la CFDT qui s’interroge sur les réels motifs de cette coupe franche dans l’effectif de 1600 personnes travaillant sur le site français de l’entreprise.

Douche froide et incompréhension de CFDT Oracle
La CFDT juge cette décision de « trop brutale » au regard de la santé financière qu’affiche la société pour l’année fiscale 2009. En effet, l’éditeur vient de confirmer une hausse de 1% de son résultat net et une croissance de 4% de son chiffre d’affaires pour l’année écoulée. Une croissance légèrement au-delà de celle qui avait été prévue par les analystes. Rappelons que le bénéfice net de la société a atteint 5,6 milliards de dollars pour un chiffre d’affaires de 23,3 milliards de dollars. Jugée « plutôt maigre » par les dirigeants d’Oracle, cette performance étonne par contre les analystes.

Licenciement économique selon la direction d’Oracle
Pour justifier ce nouveau plan de licenciement, les dirigeants d’Oracle évoquent l’obligation de l’entreprise pour sauvegarder sa marge opérationnelle et soutenir à long terme sa politique de croissance interne et externe. Mais les syndicalistes ne l’entendent pas de cette oreille et les interrogations continuent de pleuvoir. Pourquoi sacrifier des salariés au profit d’un souci strictement financier ? Pourquoi ce soudain revirement de la direction qui, il y a peine quinze jours, n’évoquait aucun impact de la crise sur l’effectif ?

Les salariés de la branche ERP en ligne de mire

Pour l’instant aucune précision sur les détails des postes à supprimer n’est encore disponible selon des sources syndicales. Mais ce licenciement touchera d’autres sites européens. On parle à l’heure actuelle de 800 à 1000 postes concernés pour un total d’un peu plus de 17000 personnes. L’activité ERP serait la plus touchée par cette décision, constate les délégués syndicaux.

Alors que tant de questions restent encore en suspens que déjà une nouvelle crainte de licenciement massif, suite au rachat de Sun par Oracle, menace déjà à l’horizon. Ce rachat va nécessairement provoquer la suppression des fonctions redondantes chez Oracle comme chez Sun, une démarche bien connue des syndicaux et des sociétés ayant vécu des fusions.

Et vous? Pensez vous vraiment que c'est à cause de la crise et de la baisse des dépenses informatiques enregistrées un peu partout dans le monde qu'Oracle licenciera ces 250 salariés français?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Cassios Cassios - Membre du Club https://www.developpez.com
le 03/07/2009 à 9:16
A mon sens, ils anticipent une éventuelle baisse de leur bénéfice mais veulent à tout prix préserver leurs marges. Et s'ils n'ont pas de baisse de chiffre d'affaire, ils se disent que cela leur permettra peut être de faire de meilleurs marges malgré la crise.
Dans leur esprit, c'est clair, la marge ne peut pas baisser quel que soit le conjoncture.

Je ne suis pas sur que virer du personnel quand l'entreprise va bien soit bon pour leur image par contre.
Personnellement si j'ai le choix, j'éviterais les produits Oracle à l'avenir. Autant utiliser des produits libres dans ce cas.

A terme, on appelle cela le serpent qui se mord la queue...
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Oracle